L’adénomyose où comment le diagnostique de mon enfer fut posé...

Après plus d’un an à avoir délaissé ce blog je reviens en y racontant un enfer que j’ai vécu pendant 10 ans, peut être comme un exutoire.
Je pense désormais avoir 3 hommes dans ma vie qui ont changé littéralement ma vie.
Le premier est mon amoureux qui est toujours là pour moi malgré mon petit enfer et ma vie compliquer .Le deuxième est mon médecin traitant le Docteur M qui est toujours à mon écoute et qui m’a amené à mettre le mot sur mon enfer et mon Gynécologue le Docteur D qui à posé le diagnostique est qui m’a libérée.
Mon enfer qui s’appelle adénomyose est une maladie gynécologique qui m’a fait vivre un enfer, qui m’a fait perdre confiance en moi, qui a endommagé ma vie de femme et ma vie professionnel.
Il y a environ 10 ans j’ai commencée a avoir des soucis gynécologique, j’avais les règles qui commencer à devenir abondante et extrêmement douloureuse. Puis j’ai commencée a avoir des petits saignement entre mes règles. A l’époque je vivais encore à Angoulême en Charente avec mon ex petit ami.
J’ai biensûr consulté mon gynécologue de l’époque et ça seul réponse était de prendre la pilule, chose que je ne voulais pas car je l'avais eu quelques années auparavant et j’avais eu énormément de soucis avec comme la prise excessive de poids que je ne parvenais pas perdre.

Ce qui m'énerve beaucoup avec certains gynécologues qui ne trouve pas ce que tu as, c’est que leur seul réponse est la pilule! Tu es une femmes donc tu dois prendre cette saloperie!

Un matin je me réveille avec d’atroce douleur au ventre, je suis pliée en 4! Alors A mon petit ami de l’époque m'emmène aux urgences ou je reste toute la matinée, les médecins ne m'écoutaient pas vraiment.Ils ont écartés l’appendicite, rien pour eux aux ovaires, rien dans la prise de sang. Ils ne savent pas...Vers midi il me renvoie à la maison avec un arrêt maladie de 3 jours, du doliprane et du spasfon! Magnifique les médicaments qui ne fonctionne pas du tout en cas d’extrême douleur!
Les mois passent, les douleurs sont toujours là par moment, les saignements aussi mais je ne cherche plus a savoir ce qui ce passe en me disant que ce sont encore des symptômes dû à mon stresse.
Je fini par me séparer de A car au bout de 10 ans de bagarre avec lui et d’incompréhension face à ce qui m’arriver, je fini par en avoir marre de me battre pour ce couple et je rencontre mon amoureux Olivier ,qui lui habite à l’autre bout de la France.

 Je prends mes symptômes qui sont encore minces mais présent, je plaque A, mon travail, je laisse toute ma famille en Charente et je prend le train direction l’Alsace pour y poser mes valises chez mon amoureux Olivier.
Presque 6 ans que je vis maintenant en Alsace!!!!!!! ça passe vite!!!!

Mes saignements sont toujours là entre mes règles, j’ai les règles qui deviennent de plus en plus contraignante à cause de leurs abondances accompagnés de caillots de sang... parfois la nuit je suis obligé de prendre une douche car ma protection ne suffit pas et je me réveille remplis de sang partout! Une horreur!!!

Je ne connais aucun gynécologue à Strasbourg, alors mon amoureux m'emmène chez le gynécologue de son ex femme. Un gynécologue que je trouve très vite de la vieille école qui essaye lui aussi de me refourguer la pilule en disant que c’est normale d’avoir des saignements avant les règles.  Je repars avec le médicament Spotof 500 mg qui est censé stopper ces saignements entre mes règles.Quelques mois je retourne le voir pour savoir comment ça se passe avec le spotof et bien évidement ça ne fonctionne pas du tout. Il veut que je persiste avec ce traitement.

En ayant marre je prends rendez-vous chez un gynécologue à l'hôpital. Après tout ça ne coûte rien d’avoir un autre avis. Méga désillusion!!!!!! Je tombe sur ce que j’appel un véritable connard qui me sort que le spotof est très bien et que je dois maigrir pour arrêter de saigner!!!!!!
Je suis résigné à vivre avec mon enfer qui s’aggrave de mois en mois! Douleur, saignement de plus en plus important entre les règles, fatigue extrême et j’en passe…. Je laisse passer les mois et je décide de retourner voir le gynécologue de l’ex-femme du chéri. On essaye là de voir si je n’ai pas de fibrome, cancers ou autre mais rien, rien de rien ne ressort de ses examens.

Je désespère, je pleure beaucoup, je suis épuisée, à bout de nerf.Je fini par saigner non stop entre les règles et pendant les règles, jusqu'à devoir me mettre en arrêt au moment des règles tellement ce n’était plus gérable de travailler avec les règles hémorragiques, je devais aller toute les 30 minutes en période de règles pour changer ma protection! Comment réussir à bien travailler quand tu as l’impression que tu d'urines dessus tellement ça saigne, que tu as mal, que tu as des caillots de plus en plus important.

Mon chéri ne se sentait impuissant fasse à ma douleur et ses saignements de fou. Lui aussi se demander pourquoi on ne trouve pas ce que j’ai!!!!

Puis il y a un an et demi je décide aussi de changer de médecin traitant, car celui que j’avais c’était :”Bonjour vous voulez combien de jours d'arrêt maladie!!!!” Et là je vais voir le Docteur M suite à des problèmes de dos et de dépression et y ‘a de quoi tomber en dépression quand on vit ce que je vivais. Plus je parle avec le Docteur M plus je prends confiance et je me sens bien pour parler de tout. De fils en aiguilles je fini par lui dire que je ne fais que saigner entre les règles avec des règles extrêmement abondante et douloureuse. Et il  me parle de l’endométriose et me dirige vers une gynécologue pour passer les examens nécessaire.
Enfin un docteur me parle d’une maladie envisageable ce qui donnerait tout ce que je lui décrit comme symptôme.

Je rentre a la maison et j’ouvre le fameux google et je tape endométriose et je suis littéralement sous le choc tellement la description de la maladie ressemble a mes symptômes.

Je prends donc rendez vous avec cette gynécologue et j’accepte de prendre une pilule qui s’appelle le  Luteran qui est censé me mettre en ménopause chimique. Elle me fait une écho et me dit que tout va bien, rien au frottis alors on passe à L’IRM.
Je fais l’irm et on me dit que je n’ai rien du tout!!! Donc je continu le luteran et la gynécologue me dit on se revoit dans 6 mois.

1 mois après je saigne toujours et j’ai très mal, je peux même plus faire un effort sans saigner et avoir des caillot bien que je prends la pilule! Je reprend rendez-vous via doctolib et dans la journée la secrétaire me téléphone en me sortant qu’elle annulé mon rendez-vous, que j’ai vu la gynécologue y a un mois et que je dois attendre, j’avais beau lui dire que c’est urgent que je dois revenir, elle refuse. La seule chose que l’on me propose c’est de venir chercher une ordonnance pour une nouvelle pilule. Chose que je ne ferais pas.
J’étais tellement en colère que je lui ai fait un courrier et à ce jour elle ne m’a jamais répondu, ce que je trouve aberrant pour une spécialiste qui pratique le dépassement d’honoraire, en gros le fric et rien d’autre!

Et me revoilà à pleurer, m’enfoncer dans la dépression et à me démerder avec une pilule qui fonctionne pas , mes saignements et mon pauvre chéri qui lui aussi ne sait plus quoi faire pour m’aider à remonter la pente.
Et un soir mon chéri rentre du travail avec le nom d’un gynécologue qu’une collègue lui a donné, en disant que c’était un bon gynéco qui n’abandonne pas tant qu’il n’a pas trouvé la solution.
Qu’est ce que je risque à changer encore de gynécologue, au point où j’en suis.
Je vais voir le Docteur D le troisième homme qui a changé ma vie. Je lui raconte tout, et je vois bien qu’il voit que je lui raconte tout en étant désespéré et que je n’attendait plus d’avoir une réponse et un nom sur la maladie. On passe direct à l'échographie et là sans hésiter il me dit vous êtes atteintes de l’adénomyose! Mais qu’est-ce que c’est que ce nom barbare encore.
Il commence par me montrer un utérus normal et le mien tout déformer! Même moi je vois direct que mon utérus n’est pas normal!!!!!
Il me dit on essaye le lutenyl mais je ne vous donne aucun espoir que ça fonctionne.
Il me parle aussi de l’hystérectomie qui est envisageable à terme à condition que je sois sûr de ne pas vouloir d’enfants.
L'hystérectomie j’y pense moi aussi depuis tellement longtemps tellement je suis devenue phobique des règles.
Enfin un docteur qui donne un nom à ce qui m’arrive,qui ne me donne aucun espoir et qui me dit la vérité.

Je repars avec ma nouvelle pilule. Elle ne fonctionne pas sur moi et en plus la cata je reprends grave du poids,moi qui venait de perdre 10 kilos!!!!
Ma décision est prise, ce sera l'hystérectomie et rien d’autre! Je vais voir mon médecin traitant le Docteur M et je lui demande de me faire un courrier pour appuyer ma demande en certifiant que je lui ai dis a plusieurs reprise que je ne voulais pas d’enfants.
Une fois le courrier en main, j’envoie une lettre au gynécologue en le suppliant de me faire l’hystérectomie, de me redonner une vie normale, j’y joins le courrier du Docteur M. J’attends une semaine et je reprends rendez-vous.

Accompagné de mon amoureux je me rends au rendez-vous pour que lui aussi apporte son témoignage. A peine dans son cabinet, Docteur D me dit c’est oui pour l’opération. Il m’occulte de nouveau et me dit qu’il ne pourra pas enlever l’utérus par voie basse et qu’il sera obligé de m’ouvrir le ventre car mon utérus bien malade est trop gros.
Opération programmée pour le 30 juillet et un énorme soulagement. Je sors de mon rendez-vous et la première chose que je fais tellement je suis heureuse, j’appelle le Docteur M pour lui dire que j’ai obtenu l'opération.

C’est partie pour le rendez-vous avec l'anesthésiste qui me demande mes traitements et quand il voit que je prends un antidépresseur, il me dit que ça ne l’étonne pas avec cette maladie de merde qu’est l’adénomyose.

Deux semaines après avoir vu l'anesthésiste je rentre en clinique. Le lendemain matin de mon admission à 8h30 on vient me chercher pour partir changer ma vie. Le gynécologue vient me parler avant que l’on m’injecte le produit pour partir au pays des bisounours. Je lui dit que j’ai peur que je stresse car je n’ai jamais eu d’opération aussi importante, et il me dit en me tenant la main de pas m'inquiéter que ça va bien se passer. 13h on me réveille en salle de réveille, je regarde autour de moi et je vois mon gynécologue qui me dit que tout s'est bien passé.
Aujourd'hui ça fait 6 semaines que j’ai étais opérée. Je n’ai plus aucun saignement, plus de douleur. La convalescence est très longue, j’ai mis longtemps a réussir a marcher correctement car j’ai était ouverte sur environ 25 cm au bas ventre.


Je fatigue encore vite, j’ai encore du mal quand je suis couché à me lever correctement. Mais quel bonheur de ne plus avoir l’adénomyose.Cette maladie qui a foutu ma vie entre parenthèse vraiment pendant 3 ans.

Je suis très reconnaissante envers mon amoureux qui à soigné ma cicatrice pendant plusieurs semaines, qui m’a aidé chaque jour pour me lever, pour le ménage, pour les courses....
Je suis reconnaissante envers le Docteur M qui nous a guidé vers un réponse.Je suis reconnaissante envers le Docteur D qui à mis un nom sur la maladie et qui m’a rendu une vie.
Mon amoureux, le Docteur M et le Docteur D seront pour toujours les trois hommes vers qui je serais toujours reconnaissante pour m’avoir soutenu, aidé et guéri.

Je réapprend à vivre normalement a refaire des choses que je faisait plus du tout. Je réapprends a sourire et avoir des projets. Je réapprends a vivre.
Je n'aspire qu'a redevenir fofolle et retrouver un corps où je me sentirais bien, redevenir comme avant....







 Ne jamais abandonné même si cela est difficile....

Commentaires